christian berstart brut
présente
RechercheFermer christian berstart brut
MenuFermer

La galerie participe à la 10ème édition du salon Drawing Now, au Carreau du Temple, du 30 mars au 3 avril.

STAND A14

Nous comptons parmi les 10 galeries du salon à avoir été invitées à participer au parcours Master Now, avec une oeuvre historique de la grande classique de l’art brut Guo Fengyi.

Ce parcours, proposé à l’occasion des 10 ans de Drawing Now, met en exergue un ensemble d’œuvres signées par l’un des grands artistes contemporains défendu par chacune des galeries.

L’artiste sur lequel nous avons choisi de faire un focus est Éric Benetto avec ses radiographies mystiques.

Nous présenterons également des ensembles d’oeuvres de Zdenek Košek, Marilena Pelosi et José Manuel Egea, un jeune artiste espagnol que nous avons récemment découvert et que nous exposons pour la première fois.

Artistes
portrait d'éric benetto - © christian berst — art brut

Eric Benetto

Profondément marqué par la découverte d’Augustin Lesage, Éric Benetto arpente les voies spirituelles les plus ardues : vie monastique et pratiques ascétiques de l’hésychasme orthodoxe. Ses dessins, à l’encre de Chine ou au crayon, sur papier, radiographies et autres clichés d’IRM sont empreints d’un mysticisme syncrétique pétri de modernité. Avant sa première exposition personnelle à la galerie en 2019, son travail avait déjà été remarqué lors de l’exposition Brut Now : l’art brut au temps des technologies, aux musées de Belfort. Il a, depuis, rejoint des collections aussi prestigieuses que celles de Laurent Dumas (France), Treger-Saint Silvestre (Portugal) ou la Pinacothèque (Luxembourg).

En savoir plus
Marilena Pelosi - © christian berst — art brut

Marilena Pelosi

Très jeune, Marilena Pelosi commence à produire des dessins, dans lesquels le catholicisme exubérant et la macumba fiévreuse de son Brésil natal, tournoient jusqu’au délire. La réminiscence de transes, de processions eucharistiques et de carnavals sont inextricablement mêlés à des évocations bien plus intimes. Aujourd’hui retirée en Normandie, elle continue à produire ces mêmes dessins troublants, faits au stylo à bille, dans lesquels des femmes-poupées sont à la fois bourreaux et victimes. Entrée dans la collection BIC (France) en 2019, elle figure dans des collections majeures, parmi lesquelles celles d’Hannah Rieger (Autriche), Amr Shaker (Suisse) ou de Dino Menozzi (Italie).

En savoir plus
guo fengyi dessinant - © christian berst — art brut

Fengyi Guo

En vivant sa spiritualité à travers les voies du qi qong, c’est à l’aube de ses 40 ans que Guo Fengyi se met à réinterpréter les croyances populaires chinoises dans des dessins réalisés à l’encre et au pinceau. Sur des rouleaux de papier de riz, pouvant atteindre les 10 mètres, se déploient des entités relavant tantôt du panthéon, tantôt du pandémonium, et qui semblent flotter dans un vide spatio-temporel. Ces rouleaux hérétiques ont notamment été exposés lors de la 55e Biennale de Venise curatoriée Massimiliano Gioni.

En savoir plus
portrait - © © Mario del Curto, christian berst — art brut

Zdenek Košek

Typographe de formation, Košek devient tout d’abord un artiste assez conventionnel. Lorsqu’il sombre dans la psychose, il se met à produire des œuvres aussi radicales que poétiques. Persuadé qu’il joue un rôle déterminant dans l’ordonnancement du monde, il passe son temps à sa fenêtre, à consigner ses observations – météorologie, vols des oiseaux, faits insignifiants – et à les agréger en diagrammes censés conjurer le chaos. Depuis quinze ans, du Palais de Tokyo à la Maison rouge, du MONA (Australie) en passant par le DOX de Prague et les Rencontres d’Arles, ses cartographies sibyllines ne cessent d’interroger à travers le monde.

En savoir plus
portrait de josé manuel egea - © christian berst — art brut

José Manuel Egea

Convaincu de sa lycanthropie, ce jeune artiste madrilène est fasciné par la métamorphose kafkaienne présente dans l’univers du comics et de la mythologie . Son œuvre, lui aussi polymorphe, constitué de dessins, sculptures et performances nous exhorte à accepter notre thérianthropie refoulée. Défendu par la galerie depuis 2016 il a fait l’objet, la même année, d’une vaste présentation lors de la Biennale de l’Image possible, à Liège. Il est désormais présent dans de grandes collections européennes comme celles d’Antoine de Galbert ou de Laurent Dumas (France).

En savoir plus
Drawing Now Art Fair

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.