christian berstart brut
présente
RechercheFermer christian berstart brut
MenuFermer

L’oeuvre de Dan Miller a été accueillie au MOMA, faisant de lui l’un des premiers créateurs bruts, – avec Henry Darger et James Castle – à intégrer l’une des collections publiques les plus prestigieuses au monde. Que Maurizio Cattelan, Cindy Sherman ou David Byrne, à leur tour, l’aient élu pour leurs collections confirme un peu plus qu’il s’agit là d’une oeuvre qui transcende les clivages brut/contemporain.

Dan Miller n’a d’ailleurs sûrement pas cure de ces débats, enfermé qu’il est dans un autisme profond duquel surgissent ses « surécritures » sibyllines. Ses mots et ses signes scarifient le papier jusqu’à l’illisibilité, jusqu’au vertige de la surabondance.

Cy Twombly – que l’on pourrait convoquer par analogie – arpente quelquefois le même chemin : mais tandis que Miller construit son langage, Twombly le déconstruit. L’effet de miroir, pour saisissant qu’il soit, n’épuise cependant jamais les interrogations que pose une telle création.

Mieux, elle y résiste, et comme l’écrit Richard Leeman: « Une oeuvre “brute” comme celle de Dan Miller, dans sa complexe simplicité, échappe par définition aux questions, modes, névroses, etc. de ce qu’il est convenu d’appeler l’art contemporain ».
La seule certitude résiderait plutôt dans l’irrésolution entre écriture et dessin, pratiques que l’étymologie – graphein en grec – n’a d’ailleurs jamais disjointes.

Comme si, pour Dan Miller, son écholalie traduisait avant tout l’urgence de dire, de se dire, dire que l’on existe, et ce par tous les moyens à sa disposition.

Artiste
Dan Miller
portrait de dan miller - © creative growth art center, christian berst — art brut

Devenu, en une décennie, l’un des artistes bruts contemporains les plus reconnus, cet autiste originaire de Californie est parfois comparé à Cy Twombly, qui déconstruisait le langage tandis que, par effet de miroir, Dan Miller le construit. La galerie a participé, depuis 2010, à sa reconnaissance internationale en organisant plusieurs expositions et en publiant la seule monographie existant à ce jour, enrichie d’un essai de Richard Leemann. Présent dans d’innombrables collections publiques et privées – dont celles du MoMA et de Pompidou - il faisait également partie de la sélection officielle de la Biennale de Venise 2017.

Revue de presse
Dan Miller, graphein II
François Salmeron, Paris Art. Le 9 mai 2014.
Dan Miller, graphein 2
La Rédaction, Télérama Sortir N°3356. Le 7 mai 2014.
dan miller

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.