christian berstart brut
présente
RechercheFermer christian berstart brut
MenuFermer

Pour cette 4e édition du Salon Érotique, Laurent Quénéhen, commissaire de Salo IV, a choisi non seulement de montrer une majorité d’oeuvres de femmes, mais de sélectionner aussi des oeuvres d’art bruts. C’est ainsi que la galerie a prêté 3 oeuvres de Josef Hofer et 6 oeuvres de Marilena Pelosi.

Artistes
josef hofer dessinant - © © florian moser, christian berst — art brut

Josef Hofer

Pensionnaire depuis plus de 30 ans d’une institution autrichienne, Josef Hofer ne parle pas, il dessine. Inlassablement. Dans le miroir qu’il se tend et qu’il nous tend, les individus tentent de prendre leur essor dans le carcan du cadre avec une grâce érotisée, indomptée. Ses productions - auxquelles Michel Thévoz a consacré plusieurs essais - mettent en images une dualité fondatrice entre le corps et la psyché. Présent dans de nombreuses collections muséales, il compte aussi parmi de grandes collections privées, comme celles Antoine de Galbert (France), d’Amr Shaker (Suisse) ou d’Arnulf Rainer (Autriche), qui le considère d’ailleurs comme « le plus grand des bruts ».

En savoir plus
Marilena Pelosi - © christian berst — art brut

Marilena Pelosi

Très jeune, Marilena Pelosi commence à produire des dessins, dans lesquels le catholicisme exubérant et la macumba fiévreuse de son Brésil natal, tournoient jusqu’au délire. La réminiscence de transes, de processions eucharistiques et de carnavals sont inextricablement mêlés à des évocations bien plus intimes. Aujourd’hui retirée en Normandie, elle continue à produire ces mêmes dessins troublants, faits au stylo à bille, dans lesquels des femmes-poupées sont à la fois bourreaux et victimes. Entrée dans la collection BIC (France) en 2019, elle figure dans des collections majeures, parmi lesquelles celles d’Hannah Rieger (Autriche), Amr Shaker (Suisse) ou de Dino Menozzi (Italie).

En savoir plus
Salo IV

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.