christian berstart brut
présente
RechercheFermer christian berstart brut
MenuFermer

Luboš Plný et Anna Zemánková à l’honneur dans l’exposition fragilités à la Galerie Rudolfinum (Prague), jusqu’au 8 janvier 2023.

La fragilité est apparue ces dernières années comme un concept clé permettant de réimaginer les conditions humaine et écologique. Cette exposition présente les préoccupations, les visions et les sensibilités exprimées par des artistes qui se sont profondément engagés dans la fragilité et ont réfléchi à ses tensions, ses complexités et ses paradoxes. La signification traditionnelle de la fragilité - faiblesse, impuissance, passivité - est remise en question et revendiquée au contraire comme une source de force et d’action qui encourage les interdépendances durables.

La compréhension que tous les êtres vivants sont dépendants de leur environnement et les uns des autres s’est intensifiée dans le contexte des crises actuelles. Ces idées ont déjà été développées par des artistes et des penseurs qui, depuis de nombreuses années, soulignent les liens invisibles qui nous unissent à d’autres êtres, ainsi que les innombrables façons dont nous sommes imbriqués dans des écosystèmes plus vastes. En réponse à ces idées, l’exposition invoque la fragilité comme objectif et comme langage, affirmant que ni la vulnérabilité ni le pouvoir ne se présentent sous des formes attendues, et que les liens fragiles entre les corps et la terre constituent une véritable force.

Avec les œuvres de : Francis Alÿs, Michael Armitage, Maria Bartuszová, Bianca Bondi, Louise Bourgeois, Geta Brătescu, Edith Dekyndt, Susanna Fritscher, William Kentridge, Kapwani Kiwanga, Dominik Lang, Luboš Plný, Anri Sala, Vivian Suter, Alina Szapocznikow, Barthélémy Toguo, Anna Zemánková.

Sous le commissariat d’Elena Sorokina et de Silvia Van Espen.

vue de l'exposition *fragilités*, Galerie Rudolfinum, Prague, 2022 - © © Galerie Rudolfinum, photo : Martin Polàk, christian berst — art brut
vue de l'exposition *fragilités*, Galerie Rudolfinum, Prague, 2022 - © © Galerie Rudolfinum, photo : Martin Polàk, christian berst — art brut
vue de l'exposition *fragilités*, Galerie Rudolfinum, Prague, 2022 - © © Galerie Rudolfinum, photo : Martin Polàk, christian berst — art brut
Artistes
Luboš Plný, 2011, Prague - © Ⓒ Mario del Curto, christian berst — art brut

Luboš Plný

Figure reconnue de l’art brut contemporain, cet artiste tchèque est fasciné par l’iconographie médicale. Expert des arcanes de l’anatomie, il s’adonne – lorsqu’il ne dessine pas - à toutes sortes de performances rappelant les actionnistes. En testant les limites de l’existence physique, il conjure la mort et sublime la vie dans ce qu’elle a de plus organique. Ses œuvres extrêmement détaillées à l’encre de Chine et à l’acrylique, sont entrées dès 2013 dans les collections du Musée National d’Art Moderne (Paris) puis en 2021 grâce à la donation Bruno Decharme et furent notamment exposées à plusieurs reprises à la Maison rouge, au Japon ou lors de la biennale de Venise 2017.

En savoir plus
anna zemankova - © christian berst — art brut

Anna Zemankova

Anna Zemánková est une figure déjà consacrée de l’art brut, au point qu’elle fut honorée en 2013 lors de la 55e biennale de Venise avant qu’un ensemble important de ses œuvres ne rejoigne les collections du Centre Pompidou. C’est dès le début des années 60 que cette humble Moravienne se mit à produire un œuvre auquel sa condition ne l’avait pas préparée et qui répondait de façon saisissante à des injonctions venues des tréfonds. Ainsi, à l’heure où les démons de la nuit le disputaient encore aux irisations séminales de l’aube, elle cueillait en pensée des fleurs étranges avant de les faire saillir du papier. « Je fais pousser des fleurs qui ne poussent nulle part ailleurs » disait-elle.

En savoir plus
fragilités :

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.