christian berstart brut
présente
RechercheFermer christian berstart brut
MenuFermer
Boris Santamaria - © christian berst — art brut
Date 1971 —
Pays Cuba

Né en 1971 à La Havane, Boris est un descendant d’une des plus grandes familles de la Révolution cubaine d’avant 1959 : Los Santamaría. Sa tante Haydee Santamaría a été l’une des trois femmes les plus importantes de la révolution, héroïne de l’attaque de la caserne de Moncada menée par un groupe révolutionnaire dirigé par Fidel Castro, directrice de la Maison des Amériques, et ce jusqu’à son suicide.

Son prénom, Boris, lui fut donné en mémoire du martyr de la révolution,  Boris Luís Santa Coloma, qui fut le compagnon de sa tante lors des combats clandestins. Il fut brutalement torturé, puis tué par l’armée de la police de Fulgencio Batista.
Ses parents, fortement impliqués dans les activités de la Révolution, n’ont pu l’éduquer de manière stable et suivie, ce faisant l’adolescence décide de quitter le domicile parental et se rallie à des groupes indépendants libres comme les Free Kids. Ces appartenances lui firent mener une existence dont les contours se situent entre le mouvement punk / rock et la vie de paria. Le dénigrement social qui a suivi a eu pour conséquence de le mettre dans un état de stress permanent qu’il a tenté de calmer par la consommation de nombreuses drogues et médicaments, et à cause desquels il a contracté certaines maladies contagieuses telles que le VIH. A cette même époque, il entretient une relation avec une femme plus âgée que lui, qui lui offrit un peu de stabilité mais cela ne dura malheureusement pas.

Au fil des années, il est devenu le mendiant qui dormait sur les bancs des hôpitaux, des arrêts de bus et autres lieux publics de la ville. Néanmoins stimulé, il a commencé depuis 2008 une série de dessins sur papier qui expriment clairement, à travers les visages d’hommes, de femmes et d’enfants, toutes ses angoisses et son inadaptation mentale, comme le résultat d’une vie précaire plein de conflits et d’excès.

Œuvres
Pour découvrir les œuvres disponibles, merci de nous contacter.
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2007
21.5 x 27.5 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2008
21.3 x 29.3 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2009
21.8 x 27.8 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2012
18 x 27.8 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2008
21.5 x 27.7 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2009
21.5 x 27.7 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2008
21 x 27.6 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2009
21.6 x 27.8 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2008
21 x 27.8 cm
Expositions
Evasions
L’art sans liberté, MIAM museum. Du 7 avril au 23 septembre 2018.
Évasion
l’art sans liberté, Miam, Sète. Du 7 avril au 23 septembre 2018.
Vue de l'exposition *Paños : prison break*, christian berst art brut, Paris, 2014. - © christian berst art brut, christian berst — art brut
Revue de presse
La Valise de Christian Berst
Thierry Paret Et Linda Lorin, Radio Nova. Le 15 avril 2014.
Boris Santamaria, paños, prison break
Sophie Lespiaux, Paris Art. Le 26 mars 2014.
Collections
collection Carmen et Daniel Klein
Suisse
collection Antoine Frérot
France
Boris Santamaria

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.