christian berstart brut
présente
RechercheFermer christian berstart brut
MenuFermer

Concevoir des machines pour guérir de maladies incurables, envahir la ville et y proclamer des messages de paix, échafauder des plans pour tuer la misère, construire des refuges pour abriter la population en cas de catastrophe planétaire…

Qu’ils aient été bouleversés par un événement tragique ou appelés par une force supérieure, les auteurs présentés dans cette exposition se sentent envahis d’une mission, si intrinsèquement liée à leur création. Tous s’adonnent, avec acharnement, à l’élaboration de solutions imaginaires pour réparer ou sauver le monde.

Pour cette exposition qui réunit notamment des oeuvres de André Robillard, George Widener, Hans-Jörg Georgi, la galerie a prêté des oeuvres de Guo Fengyi.

Artistes
Giovanni Battista Podesta - © christian berst — art brut

Giovanni Battista Podesta

L’homme et sa création sont aussi atypiques qu’indissociables : alors que Podesta décore son appartement n’hésitant pas à façonner de manière aussi improbable qu’admirable meubles et objets selon son inspiration, il se prend lui-même comme objet de création, se parant de costumes et accessoires de sa confection, il défile dans la ville. Par cette production relevant d’une « autoculture », « Podesta s’en est pris à ce que les artistes des plus avant-gardistes et les plus subversifs de son temps ont néanmoins toujours respecté : l’appareil des beaux-arts. » (Lucienne Peiry) Giovanni Battista Podesta, né en 1895 à Torre Pallavicina (Italie du Nord), est le seul fils d’une famille paysanne très […]

En savoir plus
andré robillard - © christian berst — art brut

André Robillard

Interné depuis son adolescence, André Robillard a construit sa vie à l’hôpital. C’est vers l’âge de 30 ans que cet artiste français commence à créer des fusils avec des matériaux trouvés çà et là. Découvert par Jean Dubuffet et encouragé par Michel Thévoz (directeur de la collection de l’Art Brut), il continue à créer ses objets hybrides, des mitrailleuses au spoutnik. L’histoire incroyable d’André Robillard lui a valu une reconnaissance internationale. Présent dans les collections du LaM (France), du Whitworth (Royaume-Uni) ou encore du MAC’s (Belgique), il a notamment été célébré dans l’exposition clôturale de la Maison rouge (Paris), en 2018.

En savoir plus
guo fengyi dessinant - © christian berst — art brut

Fengyi Guo

En vivant sa spiritualité à travers les voies du qi qong, c’est à l’aube de ses 40 ans que Guo Fengyi se met à réinterpréter les croyances populaires chinoises dans des dessins réalisés à l’encre et au pinceau. Sur des rouleaux de papier de riz, pouvant atteindre les 10 mètres, se déploient des entités relavant tantôt du panthéon, tantôt du pandémonium, et qui semblent flotter dans un vide spatio-temporel. Ces rouleaux hérétiques ont notamment été exposés lors de la 55e Biennale de Venise curatoriée Massimiliano Gioni.

En savoir plus
george widener - © christian berst — art brut

George Widener

Ancien technicien de l’US Air Force, dépressif chronique et asocial, c’est vers la trentaine qu’on lui décèle le syndrome d’Asperger. Celui-ci se caractérise, chez lui, par une mémoire eidétique qui lui permet de faire resurgir dans ses œuvres quantité de données, notamment chiffrées, relatives à ses sujets de prédilection. Le temps, les carrés magiques, le Titanic, les mégalopoles fictives figurent parmi les thèmes récurrents de ses dessins. Présent, entre autres, dans les collections du Smithsonian (Washington), il a notamment été montré au Palais de Tokyo, à Paris, dans l’exposition culte Le Bord des mondes ou dans An Alternative Guide to the Universe à la Hayward Gallery, à Londres.

En savoir plus
Sauver le Monde ?

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.