christian berstart brut
présente
RechercheFermer christian berstart brut
MenuFermer

Bozar (Bruxelles) et le Musée du Dr. Guislain (Gand) s’unissent et présentent ensemble l’exposition Danser brut organisée en 2018-2019 au LaM (Villeneuve-d’Ascq) sous un format unique. Une histoire complémentaire à découvrir sur deux sites différents.

Danser brut éclaire le lien entre danse et mouvements involontaires ou répétitifs. L’exposition étudie les formes d’expression du corps, du visage ou des mains, comprises comme une forme d’accès à notre être-au-monde. Mélange d’art brut, d’art moderne et contemporain, de documents d’archives médicales ou d’extraits de films, l’exposition défie toute catégorisation.

À cette occasion Bozar et le Musée du Dr. Guislain nous ont demandé de prêter des œuvres de quatre des artistes que nous représentons - Josef Hofer, Beverly Baker, Yuichi Saito, Momoko Nakagawa – qui côtoieront celles, notamment, d’Adolf Wölfli, d’Aloïse Corbaz, d’Ulrich Bleiker et d’Henri de Toulouse-Lautrec.

Cette exposition est une adaptation du concept original du LaM, initiée par les commissaires d’exposition du Musée Dr. Guislain et le département EXPO du Palais des Beaux-Arts. Une coopération très étroite a été établie avec les commissaires associés Savine Faupin et Christophe Boulanger du LaM.

Artistes
josef hofer dessinant - © © florian moser, christian berst — art brut

Josef Hofer

Pensionnaire depuis plus de 30 ans d’une institution autrichienne, Josef Hofer ne parle pas, il dessine. Inlassablement. Dans le miroir qu’il se tend et qu’il nous tend, les individus tentent de prendre leur essor dans le carcan du cadre avec une grâce érotisée, indomptée. Ses productions - auxquelles Michel Thévoz a consacré plusieurs essais - mettent en images une dualité fondatrice entre le corps et la psyché. Présent dans de nombreuses collections muséales, il compte aussi parmi de grandes collections privées, comme celles Antoine de Galbert (France), d’Amr Shaker (Suisse) ou d’Arnulf Rainer (Autriche), qui le considère d’ailleurs comme « le plus grand des bruts ».

En savoir plus
portrait de Beverly Baker - © christian berst — art brut

Beverly Baker

Lorsque Beverly Baker s’assied à sa table de travail, le rituel est immuable : sur la feuille vierge l’artiste commence à tracer des lettres au stylo-bille sur lesquelles elle repasse jusqu’à l’annihilation du sens. Son travail n’est pas sans rappeler celui de Twombly, Serra ou Tapiès. Membre de l’atelier « Latitute Artist » (Kentucky), Beverly Baker a été présentée à deux reprises à la Maison rouge (Paris) dans les expositions : Le Mur, oeuvres de la collection Antoine de Galbert et art brut, collection abcd/Bruno Decharme et remporte en 2017 le Wynn Newhouse Award.

En savoir plus
adolf wölfli - © christian berst — art brut

Adolf Wölfli

Il est la figure emblématique de l’art brut du XXe siècle, auteur de plus de 1500 dessins et d’une biographie de 25 000 pages. Il a construit un univers personnel et complexe, où il réinvente son passé et projette un avenir utopique, colonisé jusqu’aux confins de l’espace. La richesse et la démesure de cet œuvre provoquent le vertige. La liste des artistes qu’il fascine est longue (parmi eux Jean Dubuffet, Annette Messager, Arnulf Rainer), à l’image de sa présence dans les collections : musée national d’art moderne (France), collection Prinzhorn (Allemagne), LaM (France). Comme le soulignait André Breton, c’est là « une des trois ou quatre œuvres capitales du XXe siècle ».

En savoir plus
yuichi saito - © yamanami, christian berst — art brut

Yuichi Saito

Yuichi Saito est fasciné par les émissions populaires japonaises. À l’atelier de Kobe Shu (Saitama), qu’il fréquente depuis 2002, il a commencé un travail graphique autour de ces programmes télévisés, écrivant méthodiquement, d’un geste ample, le titre de chacun d’eux. Ses dessins ont, depuis, atteint un degré d’abstraction visuelle d’une grande intensité. Plus récemment, il a entrepris un travail sur le caractère “mo” de l’alphabet hiragana, dont les répétitions révèlent ses états émotionnels. Son œuvre a notamment été montré dans l’accrochage du Museum of Everything, au MONA, en Tasmanie, et lors de l’exposition clôturale de la Maison rouge, l’envol ou le rêve de voler.

En savoir plus
Momoko Nakagawa - © christian berst — art brut

Momoko Nakagawa

Membre de l’atelier Yamanami (Japon), depuis 2015, Momoko Nakagawa effectue, d’un geste ample et régulier, un travail sériel et calibré sur l’écriture, passant de l’ondoiement de fréquences colorées au tamponnage de chiffres dans des halos de café. Évoquant l’abstraction lyrique, le travail de cette jeune artiste « combine spontanéité gestuelle, élégance calligraphique, répétition sérielle et inventivité formelle », comme l’écrit Raphaël Koenig, dans le dossier qui lui est consacré par Artpress (2020). Exposée pour la première fois en 2019, à l’Université de Harvard, puis, cette même année, à la galerie dans le cadre de l’exposition chorale japon brut : la lune, le soleil, yamanami.

En savoir plus
Danser brut

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.