christian berstart brut
présente
RechercheFermer christian berstart brut
MenuFermer

Notre exposition de rentrée sera confiée à l’écrivaine Nancy Huston, dont ce sera le premier commissariat d’exposition. Celle-ci n’a accepté notre proposition d’investir le Bridge en septembre prochain qu’à la condition de pouvoir y développer le thème du monstre.

Le monstre, c’est l’autre, c’est l’idiot, l’impensable, l’impensé, mais c’est aussi celui qui défie la norme et les lois de la nature. À travers les œuvres d’art brut et d’art contemporain choisies par Nancy Huston, le monstre - qu’il soit fantasmé ou réel - témoigne de la persistance de peurs ancestrales et de la vigueur de nos imaginaires.

« monstre.
Il pousse. Il pousse en moi. Il grandit. Je le sens. C’est sensible, sensuel. Il brûle, bouge, s’ébroue. Il est plus beau plus vivant plus puissant que moi. Parfois j’essaie de lui résister mais il est irrésistible. À peine ai-je ouvert la bouche qu’il rugit et c’est génial : son rugissement résonne, ricoche, remplit l’univers, m’enivre. Quand il émerge, il arrache mes politesses tel Superman les oripeaux de Clark Kent. Triomphant, il m’absorbe, m’approprie, m’assimile et m’abolit. C’est jouissance de ne faire qu’un avec lui. Il dévaste, déchiquette, écrabouille, c’est pas moi c’est moi ce c’est c’est moi c’est pas moi ça vient d’avant ça me traverse c’est pas de ma faute c’est hors faute, hors hors hors de moi. »
Nancy Huston

Artistes exposés : Jorge Alberto Cadi, Hélène Delprat, José Manuel Egea, Eugène Gabritschevsky, Gérard Garouste, Anouk Grinberg, Tomasz Machciński, Gastineau Massamba, Michel Nedjar, Chloé Poizat, Cécile Raynal, Lionel Sabatté.

Monstre - © christian berst — art brut
Monstre - © christian berst — art brut
Monstre - © christian berst — art brut
Monstre - © christian berst — art brut
Monstre - © christian berst — art brut
Monstre - © christian berst — art brut
Artistes
Michel Nedjar - © christian berst — art brut

Michel Nedjar

Il est l’artiste brut vivant le plus exposé et publié, pourtant la trajectoire extraordinaire de ce français pose une question rarement abordée : celle de l’impermanence de l’art brut. Découvert par Jean Dubuffet alors qu’il travaille sur la résurgence du corps symbolique, il s’autorise à devenir l’artiste protéiforme que l’on connaît. Dès lors, sa création incarne une absolue liberté. Présent dans d’innombrables collections, il est le premier artiste brut à être entré dans celles du Musée national d’Art moderne (Pompidou). Michel Nedjar s’est vu consacrer neuf expositions monographiques.

En savoir plus
portrait d'eugene gabritschevsky - © christian berst — art brut

Eugène Gabritschevsky

Héritier de l’aristocratie russe du XIXe, ce biologiste de renom sombre dans la folie alors qu’il est à l’apogée de sa carrière scientifique. Interné en Allemagne, il se lance alors corps et âme dans la création de pages par milliers couvertes de gouaches, fusain ou aquarelle ; ouvrant ainsi, tel une fenêtre dans sa cellule une fuite vers univers infini, une échappée métaphysique. Ses œuvres fantastiques quand elles ne sont pas abstraites, sont peuplés de personnages fantomatiques : monstres hybrides, insectes multicolores, personnages aux yeux démesurés, ou petits êtres aux allures de mutants.
Son Gabritschevsky, qui captiva entre autres Daniel Cordier et Jean Dubuffet, figure dans d’importantes collections d’art au monde dont celle, grâce à la donation Cordier, du Centre Pompidou.

En savoir plus
portrait de josé manuel egea - © christian berst — art brut

José Manuel Egea

Convaincu de sa lycanthropie (croyance selon laquelle la métamorphose d’un homme en loup serait possible), ce jeune artiste madrilène est fasciné par la métamorphose kafkaïenne présente dans l’univers du comics et de la mythologie. Son œuvre, lui aussi polymorphe, constitué de dessins, sculptures et performances nous exhorte à accepter notre thérianthropie (transformation d’un être humain en animal) refoulée. Défendu par la galerie depuis 2016, il a fait l’objet, la même année, d’une vaste présentation lors de la Biennale de l’Image possible, à Liège. En 2022, ses œuvres étaient présentées dans l’exposition Photo | Brut #2 au Botanique à Bruxelles. Il est aujourd’hui présent dans de grandes collections européennes, comme celles d’Antoine de Galbert ou de Laurent Dumas.

En savoir plus
Jorge Alberto Cadi - © christian berst — art brut

Jorge Alberto Cadi

Dans les rues de La Havane, Jorge Alberto Cadi n’est connu que comme « El Buzo » - le plongeur-, constamment à la recherche de matériel pour ses œuvres, dans les objets délaissés de la ville. Boltanskien dans son usage mémoriel de la photographie, warholien lorsqu’il coud des greffons d’images entre eux, Cadi cherche avant tout à révéler ce que les images cachent. Exposé pour la toute première fois en 2019 par la galerie, puis en 2022 à Paris Photo, il a été présenté la même année dans le 2e volet de Photo brut qui, après les Rencontres de la photographie d’Arles, a été accueilli à la Centrale et au Botanique, à Bruxelles. Son œuvre fait notamment partie des collections du Musée national d’Art moderne (Pompidou). En 2023, il a été exposé par Sophie Calle au Musée Picasso.

En savoir plus
Tomasz Machcinski - © christian berst — art brut

Tomasz Machcinski

Très jeune, Tomasz Machciński se construit une identité autour d’un autographe, qui lui a été adressé par une actrice qu’il imagine alors être sa mère. De cette confusion, qui a duré plus de vingt ans, est née une mythologie protéiforme et personnelle qui re-construit l’artiste. Son œuvre se compose de multiples autoportraits d’autant de physionomies différentes. Exposées en 2019 aux Rencontres d’Arles, ses œuvres font partie des collections du MAM de Varsovie et du Musée de la Photographie de Cracovie. En 2023, il est exposé au Centre d’Art Contemporain Genève dans Chrysalides : le rêve du papillon. Des autoportraits couleurs et noir et blanc seront présentés à l’Independent Art Fair à New York ainsi qu’à l’occasion d’un solo show à la galerie en septembre 2024.

En savoir plus
Catalogue
monstre commissaire : Nancy Huston
monstre - © christian berst — art brut

Texte : Nancy Huston
Publié à l’occasion de l’exposition monstre, commissaire : Nancy Huston, du 11 septembre au 10 octobre 2021 à the bridge by christian berst.

Revue de presse
Nancy Huston – Monstre
Laurent Boudier, Télérama Sortir. Le 21 septembre 2021.
Vidéo
monstre commissaire nancy huston
Monstre

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.