christian berstart brut
présente
RechercheFermer christian berstart brut
MenuFermer

Repéré dans l’institution psychiatrique de Rosario, en Argentine, son travail est présenté pour la première fois en 2005 au salon d’art contemporain ArteBA à Buenos Aires. Si sa démarche relevait initialement du dazibao, les motifs géométriques subtilement décentrés, comme la typographie acérée, relèvent manifestement d’une grammaire formelle plus privée. Homme énigmatique et obsédé par le complot, ses compositions semblent vouloir alerter l’humanité. Présent dans d’importantes collections, son oeuvre a été montré notamment dans les expositions art brut : a story of individual mythologies (Oliva Creative Factory, Portugal) et Museum of Everything au MoNa (Brierdale).

portrait - © christian berst — art brut
Date 1935 — 2019
Pays Argentine

Interné au centre psychiatrique d’Oliveros dans la province Santa Fe en 1963, on sait peu de choses de la vie antérieure de l’Argentin Aníbal Brizuela. Né dans la province de Buenos Aires en 1935, ce petit homme maigre a mené pendant quarante ans une vie austère au sein de l’hôpital, aidant le personnel de l’hôpital avec leurs tâches quotidiennes et se consacrant, subrepticement, à ses dessins aux stylos à bille colorés sur des papiers trouvés ou des boîtes de médicaments. Si ses dessins-oracles évoquent le dazibao chinois, ceci n’est pas uniquement dû au fait qu’il les affiche volontiers un peu partout dans l’hôpital. Chargés de références et symboles mystiques ou politiques, ponctués d’allusions à l’actualité, ses dessins très structurés frappent à la fois par leur caractère sibyllin et leur liberté formelle.

Ce n’est qu’en 2003, lorsqu’il rencontre Fabiana Imola, dirigeante de l’espace culturel de l’hôpital, que Brizuela commence à disposer d’un cadre de promotion et de stimulation pour le développement de son œuvre plastique, non seulement en ce qui concerne le soin et la réunion de ses dessins, mais aussi à travers le commissariat de nombreuses expositions et leur insertion dans différents espaces d’art contemporain en Argentine. S’il n’aura jamais répondu à l’invitation de se joindre aux autres patients pour dessiner, il accepte cependant de présenter ses œuvres, dès 2005, au salon d’art contemporain ArteBA à Buenos Aires qui attirera l’attention de nombreux collectionneurs et galeries d’art nationaux et internationaux.

Dans son long-métrage Tanke Papi (2010), Rubén Plataneo (Muertes indebidas, 2005) part à la recherche du passé de l’artiste et tente de déchiffrer l’énigme du sens de ses dessins. En 2017, l’ouvrage Espiritu que vuelve regroupe certains des textes d’Aníbal dans lesquels il relate ses expériences télékinétiques, la vision d’une soucoupe volante et d’un temple descendant du ciel et que personne d’autre que lui ne serait capable de percevoir. Dans une mini-autobiographie fragmentaire, Aníbal nous explique : « J’écris toujours aux stylos billes. Je sais déchiffrer les formes mais elles ont peur. (…) En concentrant l’esprit, en faisant la force mentale, je commence à voir et à écrire. Quand j’écris, je ne ressens rien. Je me concentre. Je n’arrête pas de penser à ce livre. Quand les mines de mes stylos sont vides, je les jette dans l’arbre pour protéger les animaux qui s’y nourrissent. »

Aníbal Brizuela est présent dans d’importantes collections d’art brut et ses œuvres sont montrées lors de l’exposition collective Art brut, collection abcd/bruno decharme à la Maison rouge en 2014/2015 ainsi que dans l’exposition itinérante du Museum of Everything au MONA (Museum of Old and New Art) en Tasmanie en 2017/2018. Grâce au soutien de sa psychiatre et de son entourage, Aníbal sort du centre psychiatrique en 2012 et s’installe dans une petite maison à Oliveros. Il meurt à Rosario en 2019.

Œuvres
Pour découvrir les œuvres disponibles, merci de nous contacter.
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2000
24 x 31.6 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 1985
22 x 14.3 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2010
23.7 x 32 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2010
24 x 32 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2005
100 x 70 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2010
24 x 32 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2000
35 x 49.7 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2010
24 x 32 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2005
32.2 x 46.6 cm
Catalogue
Anibal Brizuela ordo ab chao
Catalogue publié à l'occasion de l'exposition *Anibal Brizuela : ordo ab chao*, christian berst art brut, Paris, 2019. - © christian berst — art brut

Préface : Anne-Laure Peressin
Avant-propos : Christian Berst.
Publié à l’occasion de l’exposition Anibal Brizuela : ordo ab chao, du 6 juin au 13 juillet 2019.

Expositions
Fiac
#47, annulé. Du 21 au 25 octobre 2020.
Ojo electrico
Casa Encendida, Madrid. Le 24 septembre 2019.
anibal brizuela
ordo ab chao, à la galerie. Du 6 juin au 13 juillet 2019.
do the write thing 2
read between the lines, à la galerie. Du 26 avril au 2 juin 2018.
Drawing Now 2018
Carreau du Temple. Du 22 au 25 mars 2018.
Voir plus
Esthétique de la rage
Aponia Centre d'art contemporain, Villiers sur Marne. Du 4 au 26 novembre 2017.
The museum of everything
Museum of Old and New Art, Tasmania. Du 17 juin 2017 au 2 avril 2018.
in abstracto
à la galerie. Du 8 juin au 15 juillet 2017.
Art Brut
A Story of Individual Mythologies , Collection Treger Saint Silvestre, Portugal . Du 1 janvier au 26 février 2017.
Writescape
Textual Poetry of Art Brut, l'Entrepôt, Monaco. Du 12 juillet au 29 septembre 2016.
Soit 10 ans
Etats Intérieurs, à la galerie. Du 12 septembre au 10 octobre 2015.
Elevations, collections Bruno Decharme & Antoine de Galbert
Hommage à Joseph Ferdinand Cheval, Château de Hauterives . Du 30 au 27 avril 2015.
Art brut live
DOX centre for contemporary art, Praha. Du 27 mars au 17 août 2015.
Enciclopedia Oliveros
MACRO - Museo de Arte Contemporáneo, Rosario. Du 12 janvier au 25 février 2015.
do the write thing
read between the lines, galerie new york. Du 30 octobre au 21 décembre 2014.
Art brut
collection ABCD / Bruno Decharme, la Maison rouge, Paris. Du 17 octobre 2014 au 18 janvier 2015.
Latin American Art
Hamer Gallery, Amsterdam. Du 30 novembre 2013 au 4 janvier 2014.
drawing now 2012
salon du dessin, Carrousel du Louvre. Du 28 mars au 1 avril 2012.
rentrée hors les normes 2011
découvertes & nouvelles acquisitions, à la galerie. Du 10 au 28 septembre 2011.
Sombra de toro
curator: Fabiana Imola, Galerie del Infinito, Buenos Aires. Du 23 avril au 4 juin 2009.
Son sin nombre
Después, el silencio, MACRO - Museo de Arte Contemporáneo, Rosario. Du 7 octobre au 15 décembre 2007.
vue de l'exposition *anibal brizuela : orbo ab chao*, christian berst art brut, paris, 2019. - © christian berst art brut, christian berst — art brut
vue de l'exposition *anibal brizuela: orbo ab chao*, christian berst art brut, paris, 2019. - © christian berst art brut, christian berst — art brut
vue de l'exposition *art brut - collection abcd / Bruno Decharme*, la Maison Rouge, Paris, 2015 - © © la Maison Rouge, christian berst — art brut
Revue de presse
anibal brizuela - ordo ab chao
Bénédicte Philippe, Télérama Sortir. Le 13 juin 2019.
el artista casi secreto
Beatriz Vignoli, Rosario 12. Le 2 août 2017.
L’art brut mis en avant à la galerie l’Entrepôt
Monaco Info. Le 14 juillet 2016.
retour du carrousel
Animula Vagula. Le 8 avril 2012.
Collections
collection abcd / Bruno Decharme
France
collection Treger Saint Silvestre
Portugal
collection Carmen et Daniel Klein
Suisse
The Museum of Everything
Grande-Bretagne
collection Antoine Frérot
France
Voir plus
collection Emmanuelle et Guy Delcourt
France
collection Amr Shaker
Suisse
Anibal Brizuela

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.