christian berstart brut
présente
RechercheFermer christian berstart brut
MenuFermer

Les journées du sicilien Giovanni Bosco furent rythmées par des chansons populaires napolitaines et des peintures d’une inventivité rare qu’il exécutait sur les murs de sa ville ou sur des matériaux de fortune : corps démembrés ou “surmembrés”, serpenteaux et homoncules, coeurs céphaliques, mots et signes scandés dans l’intervalle du dessin. Inventeur d’un langage plastique sans pareil, l’artiste fait aujourd’hui partie de prestigieuses collections dont celles d’Antoine de Galbert, abcd/Bruno Decharme (France), Treger-Saint Silvestre (Portugal) et Amr Shaker (Suisse).

portrait de giovanni bosco - © christian berst — art brut
Date 1948 — 2009
Pays Italie

La vie douloureuse du peintre sicilien Giovanni Bosco a toujours eu pour cadre Castellammare del Golfo. Cette ville est située entre Palerme et Trapani, entre la montagne et la mer. Pasteur ou pêcheur : deux variantes de la même pauvreté s’offraient souvent, naguère, à ses habitants. La famille de Giovanni n’étant pas tournée vers les activités maritimes, son enfance se passe à garder les moutons avec son père dont il sera vite orphelin.

C’est la deuxième fois que sa mère se retrouve veuve. A la naissance de Giovanni en 1948, elle n’était pourtant âgée que de 18 ans. Giovanni Bosco ne fréquente que l’école élémentaire. Dans le climat lourd d’une époque en attente de juges comme Giovanni Falcone et Paolo Borsellino, le jeune berger ne parvient pas à s’adapter à son rude métier. Il perd son troupeau, travaille occasionnellement dans une carrière de marbre. Sans que l’on sache très bien comment, il est condamné pour un petit vol de bétail. Il passe deux ans en prison à Trapani, y subissant de mauvais traitements. Pendant son incarcération, il apprend en 1976 que deux de ses jeunes frères ont versé aussi dans la petite délinquance et qu’ils ont été assassinés. Le crime organisé a pris ombrage de leurs juvéniles incartades. Cette tragédie précipite Giovanni Bosco dans la psychose et il semble que des électrochocs lui soient alors prescrits. C’est peut-être à l’hôpital psychiatrique qu’il voit des gens se livrer à des travaux d’art. Il s’en souvient plus tard en dessinant et en écrivant compulsivement sur des supports de fortune (cartons trouvés, boîtes à pizza).

De retour chez lui, il s’adonne à la création malgré la misère où il vit. Solitaire, exposé aux taquineries des gamins et pourtant protégé par ses concitoyens. Fumant et chantant les refrains populaires de Mario Merola, vedette napolitaine qu’il affectionne, il remplit de pleins carnets de ses dessins, il couvre les murs des vieilles maisons de son quartier de fresques où cœurs, robots, personnages élastiques, lames de couteaux, se mêlent et nous interpellent. Ce répertoire de formes est stupéfiant. Un vocabulaire riche et cohérent, totalement personnel s’offre au passant ou au visiteur. L’ancien berger qui n’a plus de métier se désigne dans ses compositions sous le vocable de « Dottore di tutto ». Un artiste local remarque son talent et l’encourage mais c’est à un regard extérieur qu’il devra d’être identifié pour ce qu’il est vraiment : un grand créateur d’art brut.

A partir de 2007, les choses se précipitent. Un intérêt général se manifeste en sa faveur. Il n’est plus obligé de dire que ces « gribouillages » pourraient avoir de la valeur une fois encadrés. On vient maintenant lui en acheter et sa situation commence à s’améliorer. Les gens qui aiment son travail se prennent à rêver… Ils ignorent que Giovanni est atteint d’un cancer et que, à peine sexagénaire, il est condamné. Quand une exposition et un colloque international est organisé à Castellammare del Golfo au début de l’année 2009, Giovanni n’est déjà plus en mesure d’y apparaître et de goûter à la reconnaissance des siens.

Aujourd’hui, Giovanni Bosco fait partie de plusieurs collections majeures d’art brut. En 2014, il est exposé dans l’exposition collective art brut, art brut, collection abcd / Bruno Decharme à La Maison rouge.

Œuvres
Pour découvrir les œuvres disponibles, merci de nous contacter.
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2008
33 x 48 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2008
33 x 48 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2008
33 x 48 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2008
33.1 x 47.9 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2008
48.5 x 60 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2008
33 x 48 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2008
33 x 48 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2008
33 x 24 cm
sans titre - © christian berst — art brut
sans titre, 2008
24 x 33 cm
Catalogue
Giovanni Bosco dottore di tutto 2
Catalogue published to mark the exhibition *Giovanni Bosco : dottore di tutto 2*, christian berst art brut, Paris, 2018. - © christian berst — art brut

Préface : Eva Di Stefano & Jean-Louis Lanoux
Avant-propos : Christian Berst.
Publié à l’occasion de l’exposition Giovanni Bosco : dottore di tutto 2, du 8 mars au 14 avril 2018.

Expositions
do the write thing 2
read between the lines, à la galerie. Du 26 avril au 2 juin 2018.
Histoires de violence
un dialogue entre les oeuvres de la collection treger saint silvestre, Núcleo de arte da oliva, Portugal. Du 14 avril 2018 au 28 février 2019.
Drawing Now 2018
Carreau du Temple. Du 22 au 25 mars 2018.
giovanni bosco
dottore di tutto 2, à la galerie. Du 8 mars au 14 avril 2018.
hétérotopies
architectures habitées, à la galerie. Du 9 décembre 2017 au 20 janvier 2018.
Voir plus
3e Biennale de l’Art Brut
Corps, Lausanne, Suisse . Du 17 novembre 2017 au 29 avril 2018.
The museum of everything
Museum of Old and New Art, Tasmania. Du 17 juin 2017 au 2 avril 2018.
Art Brut
A Story of Individual Mythologies , Collection Treger Saint Silvestre, Portugal . Du 1 janvier au 26 février 2017.
Une partie de campagne
Chassagne Montrachet. Du 10 au 12 juin 2016.
Soit 10 ans
Etats Intérieurs, à la galerie. Du 12 septembre au 10 octobre 2015.
do the write thing
read between the lines, galerie new york. Du 30 octobre au 21 décembre 2014.
Art brut
collection ABCD / Bruno Decharme, la Maison rouge, Paris. Du 17 octobre 2014 au 18 janvier 2015.
Un musée temporaire
pour Giovanni Bosco, Castellammare Del Golfo, Sicile. Du 4 juillet au 30 septembre 2014.
Art brut: breaking the boundaries
commissaire Christian Berst, Oliva Creative Factory, Sao Joao da Madeira, Portugal. Du 1 juin au 11 septembre 2014.
Raw Vision
25 ans d’art brut, Halle Saint Pierre, Paris . Du 18 septembre 2013 au 22 août 2014.
Drawing Now 2013
Carrousel du louvre, paris. Du 11 au 14 avril 2013.
Arte Bruta Terra Incognita
par Christian Berst, Collection Treger-Saint Silvestre, Lisbonne. Du 20 avril au 13 septembre 2012.
Banditi dell’arte
La Halle Saint Pierre, Paris. Du 23 mars 2012 au 6 janvier 2013.
giovanni bosco
dottore di tutto, à la galerie. Du 18 mars au 19 avril 2011.
outsider art fair
7 West 34th Street NYC. Du 11 au 13 février 2011.
rentrée hors-les-normes 2010
découvertes & nouvelles acquisitions, à la galerie. Du 16 septembre au 16 octobre 2010.
vue de l'exposition *giovanni bosco : dottore di tutto #2*, christian berst art brut, paris, 2018 - © christian berst — art brut
vue de l'exposition *giovanni bosco : dottore di tutto #2*, christian berst art brut, paris, 2018 - © christian berst — art brut
vue de l'exposition *historias de violencia*, commissaire : gustavo giacosa, oliva creative factory, sao joao da madeira, portugal, 2019 - © ©️ oliva creative factory, christian berst — art brut
Revue de presse
du chant des signes giovanni bosco, artiste brut contemporain
Annabelle Dupret, Flux News. Le 18 décembre 2018.
graphomanies brutes
Claire Margat, Art Press. Le 7 décembre 2018.
giovanni bosco : dottore di tutto
Bénédicte Philippe, Télérama Sortir. Le 16 mars 2018.
giovanni bosco : miracle à l’italienne
Brigitte Ollier, Libération. Le 27 août 2014.
Dessins (prière de toucher)
Philippe Ducat, Oh Cet Echo. Le 16 avril 2013.
Voir plus
Giovanni Bosco, géographe du vivant
Catherine Cazalé, Tatourag. Le 30 mars 2011.
Giovanni Bosco : le berst of
Animula Vagula. Le 14 mars 2011.
Giovanni Bosco, Dottore di tutto
Céline Delavaux, PARISart. Le 11 mars 2011.
Beautiful heart
China Visual. Le 22 février 2011.
Mental Images: A View from the Outsider Art Fair
Paul Laster, Flavorwire. Le 11 février 2011.
New York: 2011 Outsider Art Fair is open for businesses - and surprises
Edward M. Gomez, Edward M. Gomez. Le 11 février 2011.
Une rentrée hors-les-normes
Télérama Sortir. Le 29 septembre 2010.
They are n°1
Surface. Le 20 août 2010.
Collections
collection de l’Art brut
Suisse
collection abcd
France
collection Treger Saint Silvestre
Portugal
Pinacothèque Hervé Lancelin
Luxembourg
collection Amr Shaker
Suisse
Voir plus
Fondazione Orestiadi, Museo delle Trame Mediterranée
Italie
Giovanni Bosco

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.